Les symboles de Noël

 

Histoire des symboles de Noël  

 

La fête de Noël est sans doute la fête la plus riche en symboles !

 

Chaque symbole contribue à son intensité et est venu progressivement embellir la fête.
Voici l'histoire des principaux symboles de Noël tel qu'il est fêté par le plus grand nombre.

La bûche:

Les Gaulois, les Germains et les Scandinaves,  brûlait la bûche  pour célébrer le solstice d'hiver.
Au Moyen-Age, la bûche de Noël portait porte-bonheur, on faisait brûler des bûches à Noël car cela apportait chaleur et lumière. Les cendres devaient être précieusement conservées car on disait qu’elles protégeaient de l’orage, guérissaient des maladies et fertilisaient les terres.
Maintenat, le bûche de la cheminée est remplacée par la bûche du pâtissier !

 

La crèche:

Au XIIIème siècle, la crèche vivante apparut avec comme témoin saint François d'Assise.

Au XVIIème siècle, les santons font leurs apparitions.

Au XIXème siècle la crèche familiale.

 
L'arbre de Noël:

Au XVIIème siècle, le sapin de Noël est originaire d'Alsace, . On y pendait de petites pommes rouges.

En 1837, la belle-fille du roi Louis-Philippe commanda l'érection d'un arbre de Noël aux Tuileries.

A la suite de la guerre de 1870, les Alsaciens et Lorrains qui s'installèrent à Paris contribuèrent à asseoir la coutume.

 

Les cadeaux de Noël:

 

Les cadeaux du solstice d'hiver existent depuis l'Antiquité.
Ils ont conservé de nos jours les 3 symboles qui y étaient attachés :

  • La richesse en offrant des objets précieux ou de l'argent
  • La douceur en offrant du miel, des fruits ou des friandises
  • La vie en offrant de la lumière par une bougie.

                             De nos jours, on retrouve toujours ces 3 symboles.
La dinde:

L'oie, le paon, le cygne étaient souvent dégustés à Noël ou tout au moins au solstice d'hiver. Ce sont d'une part des animaux solaires, et d'autre part leurs gros œufs symbolisent la vie. Soleil et vie étaient donc associés à l'entrée dans l'hiver froids et ses longues nuits. La dinde a été introduite du Nouveau Monde au XVIème siècle et s'est imposée de nos jours. 

 

Les quêtes de Noël:

La veille de Noël avait lieu dès le Moyen-Age une quête, comme d'ailleurs à la saint Martin et à la fête des Rois.
Il s'agissait plutôt de quêtes d'adultes qui devinrent avec l'amélioration du niveau de vie des quêtes d'enfants. Il était mal vu de ne rien donner !
Les quêtes d'enfants pour Noël ont commencé à disparaître à la fin du XIXème siècle avec l'urbanisation et la baisse du monde paysan.
Les cadeaux reçus lors des quêtes, sont aujourd'hui déposés au bord de la cheminée ou au pied du sapin.

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×